À l'affiche...

Cendrillon

Théâtre de la Porte St-Martin

Cendrillon

Texte original Joël Pommerat d’après le mythe de Cendrillon
Mise en scène Joël Pommerat

À partir du 25 mai
Le Tartuffe

Théâtre de la Porte St-Martin

Le Tartuffe

Comédie de Molière
Mise en scène Michel Fau

À partir du 15 septembre
Réparer les vivants

Théâtre du Petit St-Martin

Réparer les vivants

D’après le roman De Maylis De Kerangal
Adaptation, jeu et mise en scène Emmanuel Noblet
Avec la collaboration de Benjamin Guillard

À partir du 12 septembre
Jeanne

Théâtre du Petit St-Martin

Jeanne

Une pièce de Jean Robert-Charrier
Mise en scène Jean-Luc Revol

A partir du 27 septembre 2017

Dans les autres salles...

Faisons Un Rêve

Théâtre de la Madeleine

Faisons Un Rêve

Une œuvre de Sacha Guitry
Mise en scène de Nicolas Briançon
Avec Nicolas BRIANÇON, Éric LAUGERIAS, Marie-Julie BAUP, Michel DUSSARAT

À partir du 14 septembre
Le temps qui reste

Théâtre de la Madeleine

Le temps qui reste

Après Le Jeu de la vérité 1 & 2, Boire, fumer et conduire vite et L’Appel de Londres, la nouvelle comédie de Philippe LELLOUCHE et sa bande !

À partir du 3 octobre
L'Heureux Élu

Théâtre de la Madeleine

L'Heureux Élu

Une pièce de Éric ASSOUS
Mise en scène Jean-Luc MOREAU. Avec Bruno SOLO, Yvan LE BOLLOC'H

En tournée en France dès septembre 2017
piece.jpg

L'Oiseau Vert

À partir du printemps 2018

Photo Polo Garat

Une fable de Carlo Gozzi
Traduction Agathe Mélinand
Mise en scène, décors et costumes Laurent Pelly

Avec  Pierre Aussedat, Georges Bigot, Alexandra Castellon, Emmanuel Daumas, Nanou Garcia, Eddy Letexier, Régis Lux, Mounir Margoum, Marilú Marini, Jeanne Piponnier, Antoine Raffalli, Fabienne Rocaboy. Assistante à la mise en scène Sabrina Ahmed. Collaboration à la scénographie Camille Dugas. Lumières Michel Le Borgne. Son Joan Cambon, Géraldine Belin. Maquillages et coiffures Suzanne Pisteur. Accessoires Jean-Pierre Belin, Claire Saint-Blancat.

Le spectacle. Dans une ville imaginaire, un roi revient de guerre après dix-huit ans, réjoui à la perspective de revoir sa femme et ses deux enfants. Il ne sait pas encore que durant son absence, la redoutable reine mère a pris soin de faire enterrer vivante l’épouse détestée sous l’évier des cuisines du palais. Quant aux fruits de leurs amours, des jumeaux : un garçon, une fille, elle les aura fait jeter dans le canal… La tranquillité de la méchante reine sera de courte durée car les bambins ont été sauvés par un couple de charcutiers (ignorant leurs origines princières). L’épouse, certes compressée dans le siphon des cuisines, vit toujours. Place aux sortilèges scéniques. Ce conte délirant au scénario échevelé est une pièce culte née dans la Venise du XVIIIe siècle. On y verra des pommes chanter, de l’eau danser, des statues parler, un prince métamorphosé en oiseau vert, et tout cela pour une satire sur les excès de la philosophie rationnelle et l’égoïsme des puissants! C’est qu’une pensée, vive, est en action. Fable mordante et féerique.
Production TNT – Théâtre national de Toulouse Coproduction MC2 – Grenoble, Théâtre national de Bretagne – Rennes Avec la participation pour la reprise du Pel–Mel  Groupe

Note d’intention de la traductrice. « Dans sa fable théâtrale de 1765, Gozzi le Vénitien se permet tout. Sa pièce extraordinaire est à la fois un voyage initiatique, un conte philosophique, une folie... où l’on croise reine sanguinaire, roi dépressif, charcutière dépassée, fées, et, bien sûr, un oiseau magique. Il y a dix-neuf ans que Tartaglia, le roi hypocondriaque est parti à la guerre…, dix-huit ans que sa femme, la reine Ninetta, sortie d’une des trois oranges, a été enterrée vivante par la vieille peau de reine-mère, la terrible Tartagliona, dans un trou sous l’évier des cuisines du palais. Tartagliona avait ordonné à son premier ministre, Pantalone de supprimer les enfants du couple royal, des jumeaux si beaux qu’on aurait dit un œillet et une rose mais Pantalone n’a pas pu et les a confiés à un couple de charcutiers, Truffaldino et Smeraldine. Barbarina et Renzo ont grandi, passionnés par les livres et la philosophie qui, curieusement, n’ont développé chez eux que mépris et dédain pour l’amour de leurs charcutiers de parents. Dégoûté, Truffaldino les renvoie tandis que leur vrai père, le roi, rentre à Monterotondo. Quant à leur mère, Ninetta, elle a pu survivre en secret sous son évier avec l’aide d’un mystérieux oiseau vert… Commence alors le voyage initiatique des jumeaux qui mettra à l’épreuve leur philosophie… » Agathe Mélinand

« Du merveilleux cousu main » Le Figaro

« Une scénographie à couper le souffle » Les Echos

« Un vrai bonheur » L’Express

« D’une beauté saisissante » La Terrasse

« La distribution est remarquable » L’Humanité

« On est saisi par la magie des décors, l’invention qui surgit à chaque instant, les jeux de lumières » Télérama

Représentations

À partir du printemps 2018
Du mardi au samedi 20h30.
Dimanche 16h.
Tout public à partir de 13 ans
Durée : 2h15
> Voir le plan de salle

Groupes

Informations
et réservations groupes
Thomas Philippe
Tél. 01 42 08 93 63
tp@theatre-portestmartin.fr

Théâtre de la Porte Saint-Martin
18 Boulevard Saint-Martin
75010 Paris
Métro Strasbourg-St-Denis

Billetterie :
Tél. 01 42 08 00 32

à l'affiche
réserver
pratique
événementiel
le théâtre